Nous avons rencontré… Faouzi Thabet – Chef Opérateur du Son

Affable et souriant, Faouzi a pris le temps, malgré l’agitation sur le plateau ce jour-là, de nous accorder quelques minutes pour nous expliquer en quoi consiste son métier.

Cet ingénieur du son, qui a, à son actif plus de 25 films tunisiens et étrangers, courts et longs métrages, documentaires et séries TV, vient régulièrement travailler sur les productions marocaines, et il a collaboré aux films de Saad Chraibi à plusieurs reprises.

Faouzi Thabet forme un binôme avec son fils Sabri, qui n’est autre que son perchman. Ce duo de choc travaille avec complicité et professionnalisme.

Installé avec son caisson d’où sortent des antennes, coiffé de ses écouteurs, il prête l’oreille à tout ce qui se passe. Il capte les bruits, les sons environnants, donne le départ après le clap ou arrête tout, car une moto arrive au loin, ou un moteur est en marche quelque part et parasite l’ambiance sonore.

Ironie du sort, c’est dans un contexte très bruyant que nous avons discuté avec Faouzi qui, toujours aussi affable, a supporté sans un mot tout le ramdam autour.

 

Filmographie :

2018 : Les3M de Saad Chraibi

2017 : Writing on Snow de Rachid Masharawi

2016 : Hedi : Un vent de liberté de Mohamed Ben Attia

2009 : Baaria de Giusseppe Tornatore

2006 : Heaven’s door de Imad et Swel Noury

2004 : Jawhara de Saad Chraibi

2003 : Le cerf-volant de Randa Chahal Sabag

2002 : Quand les hommes pleurent… de Yasmine Kassari

2001 : Soif de Saad Chraibi

1999 : Les Siestes grenadines de Mahmoud Ben Mahmoud

1999 : Ruses de femmes de farida Benlyazid

1999 : Femmes et femmes… de Saad Chraibi

1996 : Lalla Hoby de Mohamed Abderrahman Tazi

1996 : Un été à la goulette de Férid Boughedir

1993 : La guerre du golf…et après ? de Borhane Alaoué et Néjia Ben Mabrouk

1987 : Arrêt sur Image de Christine Allen

1984 : El-Haimoune de Nacer Khemir

En 1999, il reçoit le prix David Di Donatello du meilleur Son, pour le film Baaria de Giuseppe Tornatore.

En 1999 toujours, il reçoit le prix du meilleur Son pour Les Siestes Grenadines de Mahmoud Ben Mahmoud, ainsi qu’en 2001 pour Lalla Hoby de mohamed Abderrahman Tazi, au Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadogou.

 

Merci de partager…